0021-1ACh2. Transformations réversibles d’un gaz parfait

On comprime 1 kg d’air initialement à 400 K et sous une pression de 2 bar, de sorte que son volume soit réduit de moitié. On considère l’air comme un gaz parfait de masse molaire M = 29 g/mol. Calculer le travail qu’il reçoit lors des évolutions suivantes supposées réversibles:

1-) La compression est isotherme

2-) La compression est isobare.

NB: La question pourrait paraître ambigüe dans ce deuxième cas de figure. N’oublions pas cependant que la compression est le contraire d’une expansion, donc clairement elle correspond à la diminution de volume d’un gaz. Dans le cas où la pression est maintenue constante, il faudrait alors d’après la loi des gaz parfaits, que la température diminue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s