0127-4ACh3. Efficacité isentropique d’un compresseur

Les phases de compression et de détente dans les moteurs se font très souvent de façon adiabatique, mais rarement de façon  réversible. La plupart des compresseurs sont axiaux, c’est à dire que l’air les traverse parallèlement à l’axe de rotation (voir figure ci-dessous). Cependant on utilise parfois des compresseurs centrifuges, qui projettent l’air radialement.

Fig.: Coupe d’un Turboréacteur CFM-Leap

L’évolution de la compression entre l’entrée (point 1) et la sortie du compresseur (point 2) peut être représentée de façon qualitative sur un diagramme entropique de la manière suivante :

Fig.: Compression isentropique/réelle

Contrairement aux turbines, la puissance réelle d’un compresseur est supérieure à la puissance théorique (isentropique). L’efficacité s’obtient donc par la relation :

Au numérateur est représentée la puissance réelle consommée par le compresseur et au dénominateur, la puissance d’un compresseur idéale (isentropique) qui fonctionnerait avec les mêmes débit-masse et pressions que le compresseur réel. Attention, cette définition de l’efficacité est l’inverse de celle d’une turbine.

On se propose maintenant de déterminer la puissance consommée par un compresseur de Turboréacteur à soufflante. Celui-ci a une efficacité isentropique de 85%, il admet 38 kg.s-1 d’air à 1 bar et 5°C. La pression en sortie étant de 40 bar.

1-) Utiliser le premier principe de la Thermodynamique appliqué aux systèmes ouverts, faire toutes les hypothèses simplificatrices et déterminer l’expression du rendement isentropique en fonction des différences de températures entrée/sortie uniquement.

2-) Déterminer (applications littérale et numérique), la température de sortie du compresseur théorique (isentropique) T2′

3-) Calculer alors la puissance du compresseur idéal. On donne la chaleur spécifique de l’air : cp = 1 005 J.K-1.kg-1

4-) En déduire la puissance réelle consommée par le compresseur.

5-) Quelle est alors la température réelle en sortie du compresseur ? Commenter la différence de températures avec le cas isentropique.

6 commentaires sur « 0127-4ACh3. Efficacité isentropique d’un compresseur »

  1. Bonjour
    Je ne comprends pas très bien pourquoi dans votre définition, l’efficacité de compression isentropique (dans un compresseur) est inversée par rapport à la même efficacité dans une turbine ?
    Merci

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s