0088-3ACh5. Température maximale du corps d’un embrayage multidisque

Un embrayage multidisque fonctionne à sec dans l’air (voir figure ci-dessous). Les disques sont en acier fritté, on fera l’hypothèse que ces disques sont des corps minces, sans production d’énergie interne. De plus le rayonnement sera négligé. L’objectif de cet exercice est de déterminer la température maximale du corps de l’embrayage.

Pendant le temps de marche tm, le système reçoit une puissance Pe, sa constante de temps est τm. Il est arrêté pendant ta, avec une constante de temps τa. Après quelques cycles, la température oscille régulièrement entre Tmin et Tmax (voir figure ci-dessous). On notera qu’ici, la constante de temps en marche est égale à celle de l’arrêt : τm = τa.

  • Sur cette figure, à l’échauffement (1), on part de Tmin pour aboutir à Tmax :  T0 = Tmin ; T(t) = Tmax ; T = T(t → ∞).
  • De même, au refroidissement (2), on part de Tmax pour aboutir à Tmin, à la fin de la période ta: T0 = Tmax ; T(t) = Tmin.

1-) On désigne par T(t → ∞) – T(∞),  l’échauffement lors du régime permanent. Démontrer que :

2-) Calculer la puissance calorifique moyenne Pe, pendant la synchronisation.

3-) Déterminer T(t) – T(), l’échauffement lors du régime permanent. Sachant que toute la puissance calorifique est dissipée par convection.

4-) Calculer la constante de temps thermique de l’embrayage (τ = τm = τa)

5-) En déduire alors la température maximale Tmax.

Données

Un commentaire sur « 0088-3ACh5. Température maximale du corps d’un embrayage multidisque »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s