0170-2ACh1. Détente d’un gaz parfait suivant 2 chemins

Un récipient fermé par un piston mobile contient n = 0,5 mole d’un gaz parfait, initialement dans un état 1 où son volume est V1 = 5 litres et sa température T1 = 287 K. On porte, de façon réversible ce gaz à un état 3 où son volume est V3 = 20 litres et … Lire la suite 0170-2ACh1. Détente d’un gaz parfait suivant 2 chemins

0032-2ACh1. Détente au travers d’une tuyère

Un gaz assimilable à un gaz parfait (Cp = 1,01 kJ.kg-1.K-1) se détend dans une tuyère. Les parois de la tuyère sont isolées thermiquement (et il n'existe aucune paroi mobile). A l'entrée, la pression du gaz est Pe, la température Te = 300°C et la vitesse est négligeable. En sortie, la pression est Ps et … Lire la suite 0032-2ACh1. Détente au travers d’une tuyère

0031-2ACh1. Cycle de transformation

Soit une mole de gaz parfait diatomique (Cp = 7R/2 et Cv = 5R/2) initialement à la pression P0, à la température T0 et occupant le volume V0. On lui fait subir la suite de transformations réversibles suivante : Chauffage isobare jusqu'au volume 2V0Compression isotherme jusqu'au volume V0Refroidissement isochore qui le ramène à l'état initial … Lire la suite 0031-2ACh1. Cycle de transformation

0030-2ACh1. Travaux reçus par un gaz parfait

Une mole de gaz parfait monoatomique est contenue dans un cylindre muni d'un piston de masse négligeable, tous deux imperméables à la chaleur. La température, la pression et le volume initiaux du gaz sont: T0, P0 et V0. La pression extérieure reste constamment égale à P1 = 2P0. L'opérateur lâche brusquement le piston qui s'immobilise … Lire la suite 0030-2ACh1. Travaux reçus par un gaz parfait