Thermodynamique 2A

0033-2ACh2. Variations des fonctions d’état d’un gaz parfait

Une mole de gaz parfait se dilate de l’état initial (1 atm, 350 K) à l’état final (0,8 atm, 330 K). Calculer : 1-) La variation d’énergie interne du gaz 2-) La variation d’enthalpie du gaz 3-) La variation d’entropie du gaz. On donne les chaleurs molaires à pression et volume constant : Cpm =…

0035-2ACh2. Chauffage de l’eau par contact avec un réservoir de chaleur

Un réservoir de chaleur est une source inépuisable pouvant recevoir ou céder de la chaleur sans faire varier ses variables thermodynamiques et en particulier sa température. 1 kg d’eau à 0°C est mis en contact avec un réservoir de chaleur à 100°C. La capacité thermique massique de l’eau vaut c = 4,18 J.g-1.K-1. 1-) Calculer…

0036-2ACh2. Détente de Joule

Note culturelle : La détente de Joule, encore appelée détente de Joule – Gay Lussac, est un dispositif expérimental permettant de discriminer si un gaz obéit ou non à la première loi de Joule (ie : s’il satisfait au modèle du gaz parfait), en vérifiant si l’énergie interne de ce gaz ne dépend que de…

0037-2ACh2. Second principe dans un verre d’eau

Un verre contient 100 g d’eau à 25°C. Le milieu ambiant est à 25°C et sa température est supposée constante (Thermostat). 1-) Le second principe autorise-t-il que l’eau puisse puiser de la chaleur dans un tel milieu à 25°C  et élever sa température à 100°C par exemple ? 2-) Le verre précédent contient maintenant 100…

0040-2ACh2. Détente isotherme réversible dans un cylindre diatherme

Un cylindre diatherme fermé par un piston constitue un système perméable à la chaleur. Il contient une mole de gaz parfait dans l’état initial T1 = 273 K ; P1 = 3.105 Pa. Ce système est plongé dans un bain d’eau-glace constituant un Thermostat à 0°C (273 K). On agit sur le piston mobile pour…

0149-2ACh2. Variation d’entropie lors de la Détente de Joule-Thomson

La Détente de Joule-Thomson est un processus laminaire, lent et isenthalpique. Elle est réalisée en faisant passer un gaz au travers d’un tampon (Z), à l’intérieur d’une canalisation horizontale et calorifugée (voir figure ci-dessous). La différence de pression de part et d’autre du tampon est en général non nulle. A faible pression, si cette détente…

0168-2ACH2. Variation d’entropie d’un mélange de gaz parfaits

Soient n1 moles d’un gaz parfait G1 dans un volume V1 et n2  moles d’un gaz parfait G2 dans un volume V2 juxtaposé, sous la même pression P1 = P2 et la même température T1 = T2, l’ensemble constituant un système isolé (voir Figure ci-dessous). On retire la cloison qui les sépare et on suppose…

0177-2ACh2. Variation d’entropie du dihydrogène, comparaison analytique-expérimental

On considère un système constitué de n moles de dihydrogène (gaz parfait). Les capacités thermiques molaires Cvm et Cpm de ce gaz, seront supposées indépendantes de la température. Notez que l’entropie étant une fonction d’état extensive, elle est proportionnelle au nombre de moles n du système considéré. Soit une mole de dihydrogène, subissant une transformation…