Thermodynamique 2A

0035-2ACh2. Chauffage de l’eau par contact avec un réservoir de chaleur

Un réservoir de chaleur est une source inépuisable pouvant recevoir ou céder de la chaleur sans faire varier ses variables thermodynamiques et en particulier sa température. 1 kg d’eau à 0°C est mis en contact avec un réservoir de chaleur à 100°C. La capacité thermique massique de l’eau vaut c = 4,18 J.g-1.K-1. 1-) Calculer … Lire la suite 0035-2ACh2. Chauffage de l’eau par contact avec un réservoir de chaleur

0036-2ACh2. Détente de Joule

Note culturelle : La détente de Joule, encore appelée détente de Joule – Gay Lussac, est un dispositif expérimental permettant de discriminer si un gaz obéit ou non à la première loi de Joule (ie : s’il satisfait au modèle du gaz parfait), en vérifiant si l’énergie interne de ce gaz ne dépend que de … Lire la suite 0036-2ACh2. Détente de Joule

0038-2ACh2. Refroidissement d’un système au contact d’une suite de Thermostats

Pour refroidir à pression constante de T0 à T un système dont la capacité thermique Cp est constante, on le met successivement en équilibre thermique avec deux Thermostats dont les températures sont respectivement T’ et T (T<T’ < T0). Comment choisir T’ pour que la quantité d’entropie totale créée dans l’univers soit la plus petite … Lire la suite 0038-2ACh2. Refroidissement d’un système au contact d’une suite de Thermostats

0039-2ACh2. Compression en 2 étapes: Variations d’entropie d’un gaz parfait

Soit un système constitué de n moles d’un gaz parfait passant de l’état A (PA, VA, TA) à l’état B (PB > PA, VB < VA, VC < VA, TB) par deux chemins différents : Une compression adiabatique réversible AC suivie d’une isotherme CB ; Une compression isotherme AD suivie d’une isochore DB. 1-) Tracer … Lire la suite 0039-2ACh2. Compression en 2 étapes: Variations d’entropie d’un gaz parfait

0149-2ACh2. Variation d’entropie lors de la Détente de Joule-Thomson

La Détente de Joule-Thomson est un processus laminaire, lent et isenthalpique. Elle est réalisée en faisant passer un gaz au travers d’un tampon (Z), à l’intérieur d’une canalisation horizontale et calorifugée (voir figure ci-dessous). La différence de pression de part et d’autre du tampon est en général non nulle. A faible pression, si cette détente … Lire la suite 0149-2ACh2. Variation d’entropie lors de la Détente de Joule-Thomson